Twilight

Venez incarner l'un des membres de la saga à succès : Twilight ! Vous pourrez aussi discuter sur les livres et les films...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /!\Scénario/!\

Aller en bas 
AuteurMessage
Bella Swan
Adulte
Adulte
avatar

Féminin Messages : 327
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 24
Localisation : Forks ! :D

Feuille de personnage
Race: Humain

MessageSujet: /!Scénario/!   Sam 29 Aoû - 18:44

Le début du scénario de Tentation a été publié ! Le voilà en exclusivité ! Comme ça, quand on le lit, on peut imaginer dans sa tête et on se fait un peu le film cheers cheers cheers

"Une pleine lune remplit l'écran avec des scintillements. Lentement, une , lumineuse ombre commence à s'étendre sur la surface de la lune, l'assombrissant de la gauche vers la droite...

Bella : [Voix off] Ces plaisirs violents ont des fins violentes...

La lune est enveloppée d'ombre. Une nouvelle lune disparaît dans l'obscurité. Sur un fond noir, une tulipe apparaît.

Bella : [Voix off] ...Et dans leur triomphe ils meurent comme le feu et la poudre...

Le fond disparaît derrière la tulipe et il est révélé que nous sommes maintenant dans la forêt.



Bella : [Voix off] ... Qui, tandis qu'ils s'embrassent, se consument...

Soudain un pied frappe le sol à proximité de la tulipe et manque de l'écraser. Tandis que le pied se soulève, les pétales de la tulipe s'envolent. On voit les pieds courant au loin puis changer de direction. On découvre qu'il s'agit de Bella Swan qui recherche quelquechose dans la forêt.

Bella : Edward !

Devant elle, à travers l'obscurité de la forêt épaisse, elle voit la lumière du soleil. Elle va dans sa direction.

DANS UNE CLAIRIERE - JOUR

Bella : Edward !

Il s'agit de la clairière dans laquelle Edward a révélé sa peau au soleil. Mais il n'est pas là. A la place, Bella voit à travers la clairière une vieille femme avec des cheveux blancs. Les yeux de Bella s'écarquillent quand elle reconnaît...

Bella : ...Grand-mère ?

La grand-mère semble aussi surprise que Bella. Bella sourit et la grand-mère en fait autant. Bella se rend vers elle mais...

Edward : Bella...

Elle se tourne vers la voix derrière elle et voit... Edward émerge de la forêt. Elle se précipite vers lui jusqu'à ce qu'il se rende jusqu'à la frontière de l'ombre.

Bella : Arrête. Elle verra !

Mais Edward se contente de sourire et pénètre à travers les rayons du soleil. Bella enlace Edward. Ils se retournent vers la grand-mère dont l'expression est calme. Bella est sur le point de présenter Edward à la grand-mère mais se rend compte que cette dernière reproduit exactement les mêmes mouvements qu'elle. Elle comprend qu'elle est en face d'un miroir.

Bella : Oh mon Dieu.

Elle comprend qu'il ne s'agit pas de sa grand-mère mais c'est Bella dans 65 ans. Bella se retourne vers son Edward si parfait et éternellement âgé de 17 ans. Il prend sa main et l'embrasse. Il se penche ensuite très près de son visage de 83 ans et lui murmure à l'oreille...

Edward : Bon anniversaire.

CHAMBRE DE BELLA - MATIN

Bella ouvre les yeux. Le livre "Romeo et Juliet" est posé sur elle. Bella se lève, le rêve encore bien présent dans sa tête... Dans sa chambre, on peut voir des photos d'Edward et des Cullens. Quelqu'un frappe à sa porte. Le chef Charlie Swan entre, portant deux cadeaux, l'un emballé, l'autre non.

Charlie : Bon anniversaire, Bells.

Bella : Papa, on était d'accord. Pas de cadeaux.

Charlie : Au moins le mien n'est pas emballé.

Il le lui tend. C'est un appareil photo numérique. Bella est ravie bien malgré elle.

Bella : OK. En fait, c'est plutôt génial. Merci, papa.

Charlie tend l'autre cadeau.

Charlie : Il va avec celui-ci de ta mère. On s'est coordonnés. Enfin, elle m'a coordonné.

Bella ouvre le cadeau emballé pour découvrir un album photos.

Charlie : Pour pouvoir mettre tes photos, conserver ton année senior... Mon Dieu, année senior. Comment es-tu devenue si vieille si vite ?

Bella : Pas si vieille.

Charlie : Je ne sais pas. Est-ce que c'est une ride ?

Bella se précipite sur le miroir et regarde son visage.

Charlie : Je plaisantais.

Bella : C'est vraiment pas drôle, papa.

EXTERIEUR - FORKS HIGHWAY - JOUR

On voit une vue aérienne du paysage pluvieux. On voit la vieille camionnette de Bella.

Bella : [Voix off] Ce n'était qu'un rêve... mais aussi mon pire cauchemar.

LYCEE DE FORKS - PARKING - JOUR

Bella sort de sa voiture, portant son sac à dos. Elle regarde à travers le parking, à la recherche d'Edward.

Mike : Où en es-tu, Bella ?

Elle se retourne tandis que Mike, Eric, Angela et Jessica approchent.

Mike : Tu as fini ton devoir sur Shakespeare ?

Jessica : Il veut dire, est-ce que tu vas finir le sien ?

Mike : Non, pas du tout... enfin si.

Bella : Je peux t'aider avec... mais avant tout... [elle sort l'appareil numérique] j'ai besoin d'une image. Ma mère attend un album rempli de souvenirs.

Angela : [elle porte son propre appareil] Je les prends, je ne pose pas pour elles.

Bella : Aujourd'hui, si.

Elle pousse Angela vers les autres. Ils se préparent...

Jessica : Tu utiliseras Photoshop pour mon nez s'il a l'air grand, hein ?

Eric : Ne t'inquiètes pas, je suis sur la photo. Personne ne vous regardera.

Ils posent pour la photo. Bella saisit l'instant. Tandis qu'elle redescend l'appareil, elle voit ses amis qui regardent derrière son dos. Elle se retourne et voit Edward qui sort de sa Volvo.

Mike : Oh, super. Cullen est là.

Jessica : Yeah !

Les amis, mal à l'aise, s'en vont.

Eric : On se voit plus tard.

Mais Bella ne remarque rien. Elle est fixée sur Edward qui approche, ses yeux ne quittant jamais les siens.

Edward : Bon anniversaire.

Bella : Evites de me le rappeler.

Edward : Ta naissance est un jour à célébrer.

Bella : Pas pour moi.

Edward : 18 ans, c'est un peu tôt pour se soucier de ton âge.

Bella : C'est un an de plus que toi.

Edward : Bella, j'ai 90 ans.

Bella : C'est vrai. Peut-être que je devrais paniquer de sortir avec un type si vieux.

Edward : [sourit, amusé] Oui, c'est l'âge qui est paniquant, pas le fait que tu sortes avec un vampire.

Puis il l'embrasse tendrement. La passion monte jusqu'à ce qu'il se recule. Edward indique l'école.

Edward : C'est l'heure des cours.

Bella : C'est vrai. Les cours.

Reprenant leur souffle, ils se dirigent vers le lycée... Mais Edward s'arrête, entendant quelquechose dans sa tête. Il est irrité.

Edward : Quelqu'un te veut.

Jacob : Bella !

Jacob Black arrive. Il a un peu changé. Edward se met en retrait.

Bella : Mon Dieu, Jacob, qu'est-ce qu'ils te font manger ? Des stéroïdes ? Tu est fort.

Jacob : Ca ne t'aurait pas choquée si tu venais plus souvent.

Bella : Je viendrais bientôt. Mais est-ce que ton école n'est pas à 15 kilomètres d'ici ?

Jacob : [pense à la voiture] J'ai presque fini les réparations. Il faudra que tu viennes faire un tour quand ce sera terminé. Oh, et... bon anniversaire. Ton père a dit à mon père. Donc...

Il sort de son manteau un Dreamcatcher. Il lui offre.

Jacob : J'ai vu ça l'autre jour et j'ai pensé à toi. Ca attrape les mauvais rêves.

Bella : J'ai bien besoin de ça. C'est super.

Edward : La cloche ne va pas tarder de sonner.

Elle sonne. Jacob fait un sourire amical à Edward.

Jacob : Voyez-vous ça, un brin médium.

Edward : Je n'ai pas ce talent particulier. Mais je sais lire une montre. Je suis intelligent de cette façon.

Ils partagent un sourire gêné. Bella intervient, serrant le bras de Jacob.

Bella : Salut, Jake et merci.

Edward l'emmène avec lui et ils partent.

Edward : Comment se fait-il que Jacob Black ait le droit de te donner un cadeau et pas moi ?

Bella : C'est juste un ami.

Edward : Les amis ne passent pas deux semaines à chercher le dreamcatcher parfait.

Bella : Arrêtes de lire dans ses pensées s'il t'ennuie autant que ça.

Edward : C'est un peu difficile de l'éviter.

Elle sourit mais Edward regarde Jacob avec du ressentiment. Jacob soutient son regard."


A suivre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Adulte
Adulte
avatar

Féminin Messages : 327
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 24
Localisation : Forks ! :D

Feuille de personnage
Race: Humain

MessageSujet: Re: /!\Scénario/!\   Sam 29 Aoû - 18:49


"DANS LE LYCEE FORKS - COULOIR - JOUR

Edward et Bella le traversent et soudain, un cadeau surgit au visage de Bella. Alice le lui remet.

Alice : Joyeux...

Bella : Chut !

Alice murmure dans l'oreille de Bella tandis qu'elle la serre dans ses bras.

Alice : ...anniversaire.

Au-dessus de l'épaule d'Alice, Bella voit Jasper, gardant ses distances. Il la salue. Elle essaie de cacher le cadeau d'Alice, espérant que personne n'ait remarqué.


Bella : Alice, est-ce que je n'avais pas dit pas de cadeaux ?

Alice : Si. Je ne l'ai pas fait. Je t'ai déjà vu l'ouvrir et devines quoi ? Tu l'adores.

Bella : Tu as eu une vision de mon anniversaire.

Alice : Et de la robe verte que tu porteras à ta soirée d'anniversaire. Cette couleur te va bien.

Bella : ...Ma soirée d'anniversaire ?

Alice : S'il te plaît ! Ce sera amusant.

Bella : Je... suppose que je peux gérer...

Alice : ...Super ! On se voit à sept heures !

Alice la sert encore dans ses bras et s'en va avant qu'elle ne puisse changer d'avis.

Bella : Attends, Jasper, ce n'est pas juste avec le contrôle d'humeur.

Il fait un salut d'excuse avant qu'Alice ne le traîne avec elle.

Edward : Les vampires. Tu ne peux pas leur faire confiance.

Sur un écran de télévision, on voit la version de 1968 de Zeffirelli de "Roméo et Juliette". Il s'agit de la scène du suicide.

Roméo : Bras, prenez votre dernier enlacement et lèvres, oh vous, les portes du souffle, scellez-vous avec un baiser juste...

DANS LE LYCEE FORKS - COURS D'ANGLAIS - JOUR

La salle est sombre tandis que l'on voit les étudiants dont certains sont amusés, d'autres émus et Mike tente de ne pas s'endormir. Le professeur, Mr Berty, récite toutes les répliques.

Roméo : Voici pour mon amour ! Oh véritable apothicaire ! Tes drogues sont rapides.

On trouve Edward et Bella au fond de la salle, leurs bureaux collés, se murmurant à l'oreille l'un de l'autre.

Bella : Je déteste... les célébrations.

Edward : Allez, le dernier véritable anniversaire que nous ayons eu était celui d'Emmett... Je crois que Bing Crosby était au top des charts. Tu nous aideras à nous sentir normaux pour une nuit.

Bella se repose en arrière, sachant qu'elle est piégée. Il lui baise la main.

Edward : Il y a de pires tragédies qu'un anniversaire. Regardes Roméo. Il est responsable de la mort de sa femme. Qui pourrait vivre avec ça ? Mais je lui envie une chose.

Bella : Juliette est pas mal... si tu aimes ce style.

Edward : Pas la fille... le suicide. Presque impossible pour mon espèce. Mais les humains, un peu de poison, une dague dans le coeur. Il y a beaucoup d'options.

Bella : Pourquoi est-ce que tu penses à ça ?

Il retourne son poignet et montre sa cicatrice sur l'avant bras.

Edward : J'y ai pensé. Une fois. Quand James t'a piégée.

Flashback dans le premier film
Twilight. Dans le studio de danse, James attrape le bras de Bella et le mord.

Edward : Je ne savais pas si je te trouverais à temps. Si j'avais été responsable de ta mort...

Bella : Ca n'aurait pas été de ta faute...

Edward : De toute façon, j'avais un plan.

Bella : Quel plan ?

Edward : Il y a... des possibilités pour nous. Au moins, une possibilité. Je serais allé en Italie, provoqué les Volturi...

Bella : Les quoi ?

Mr Berty : Est-ce qu'il y a quelquechose que vous aimeriez partager avec la classe, Edward ?

Edward : [Poliment] Certainement pas. Mais je m'excuse d'être une distraction. Peut-être que vous devriez rembobiner à l'acte cinq, scène un, lignes 28 - 29... "Si tu avais la force de 29 hommes, il vous enverrait directement."

Mr Berty le regarde, puis s'en va, intimidé...

Mr Berty : Regardez l'écran, jeunes gens.

Bella est trop inquiète pour s'en amuser.

A L'EXTERIEUR DE LA MAISON DES CULLEN - NUIT

La lumière illumine de l'intérieur leur maison.

Edward : Les Volturi sont une famille très vieille et très puissante...

DANS LA MAISON CULLEN - PIECE DE CARLISLE - NUIT

Sur une peinture du 18ème siècle, on peut voir quatre personnages calmes qui observent depuis un balcon.

Edward : C'est le plus proche de ce que mon monde a de la royauté...

On voit Edward et Bella. Bella porte la robe verte. Elle étudie la peinture, la plus grande sur un mur couvert d'images.

Edward : Francesco Solimena a peint ceci. Il décrivait souvent les Volturi comme des Dieux.

Bella examine le "Dieu" avec les cheveux dorés.

Bella : Est-ce que c'est... Carlisle ?

Edward : Oui. Il a vécu avec eux durant quelques décennies. Il les a décrit comme des gens très raffinés... pour des tueurs.

Sur la peinture, leurs images commencent à devenir réelles et quittent le balcon. On les suit dans...

DANS UN HALL DE MARBRE BLANC - JOUR

C'est vieux de plusieurs siècles. L'oculus ouvert dans le plafond en dôme est la seule ouverture permettant de faire passer la lumière. La pièce est vide à l'exception de trois grandes chaises en bois et d'une demi douzaine de vampires habillés dans des vêtements élégants du 18ème siècle.

Edward : Les Volturi sont aussi ce qu'on pourrait appeler des responsables de l'application des règles.

Bella : De quoi ?

Edward : La seule règle qu'ils aient : garder secrète l'existence de notre espèce.

Deux des Volturi, Marcus et Caius, s'assoient, Carlisle se tient derrière eux. Aro se déplace au centre de la pièce où on découvre un vampire scélérat à genoux. Il a l'air sauvage par rapport aux autres et terrifié. Aro place ses mains des deux côtés du visage du scélérat.

Edward : On ne se montre pas en spectacle et on ne tue pas inconsidérément à moins de vouloir mourir.

Aro arrache la tête du scélérat en toute sérénité. Deux gardes Volturi (Felix et Demetri) apparaissent. Aro s'asseoit calmement tandis que les autres se jettent sur les restes du scélérat. Carlisle regarde à côté.

DANS LA MAISON CULLEN - PIECE DE CARLISLE - NUIT

Bella : Ne parles pas de ça. Tu ne peux pas laisser quelqu'un te faire du mal, que ce soit les Volturi ou n'importe qui d'autre.

Edward : Qui d'autre me blesserait ?

Bella : Tu as dit qu'il y avait des êtres plus dangereux que toi. Et je sais que tu as au moins un ennemi...

On voit les vampires du premier film
Twilight, James, Victoria et Laurent.

Bella : Tu as dit qu'elle te chercherait après que tu aies tué son amant.

Edward : Victoria ? Oui, un jour. Mais Alice la verra venir. Et elle ne gagnera pas.

Bella : Je déteste ne pas pouvoir te protéger.

Il sourit, amusé.

Bella : J'étais sérieuse.

Edward : [Lui embrassant le visage] Je sais. Mais tu me protèges... [Il embrasse son nez] De l'ennui... [Il l'embrasse sur les lèvres] De la solitude... [Entre deux baisers] Tu me donnes une raison de rester... non mort. Mais c'est... mon job de te protéger... de tout le monde sauf ma soeur.

Alice : C'est l'heure, c'est l'heure, c'est l'heure !

DANS LA MAISON CULLEN - 2EME ETAGE - NUIT

Alice conduit Bella et Edward pour voir le salon avec des centaines de bougies roses et des bols de cristal remplis de roses. Rosalie, Esme, Emmett, Carlisle, Jasper et Alice la regardent. Bella adoreraient disparaître mais Edward la mène dans le salon où Esme et Carlisle l'enlacent chaleureusement.

Carlisle : Désolé pour tout ça. Nous avons essayé de retenir Alice.

Esme : Comme si c'était possible. Bon anniversaire, Bella.

Alice prend une photo d'eux avec Bella.

Alice : Je l'ai trouvé dans ton sac. Ca t'ennuie ?

Emmett se dirige vers Edward et le prend à partie.

Emmett : Sortir avec une femme plus âgée. C'est hot.

Bella a entendu ça. Edward le force alors à se taire.

Emmett : Quoi ?

Rosalie se lève. Elle tend un paquet à Bella.

Rosalie : C'est un collier. Alice l'a choisi.

Elle s'en va, elle s'ennuie. Bella doit sourire. Elle voit Jasper à travers la pièce. Ils se saluent.

Alice saisit l'appareil photo.

Alice : Montrez-moi de l'amour !

Edward prend Bella dans ses bras et ils se fixent dans les yeux. Flash !

Alice : Pour votre album photos. Maintenant, ouvres tes cadeaux !

Alice conduit Bella vers une table couverte de cadeaux, un gros gâteau et des assiettes chinoises.

Bella : Alice, je suis la seule à manger du gâteau. Cette chose pourrait nourrir cinquante personnes.

Alice : J'espère que tu as faim. Tiens, celui-ci est d'Emmett.

Les autres se rassemblent... Jasper reste en retrait. Bella, loin d'être ravie d'être au centre des attentions, ouvre le cadeau pour trouver une boîte d'auto radio vide.

Bella : Humm... Merci ?

Emmett : Je l'ai déjà installé dans ta camionnette.

Edward : Enfin, un peu de son de qualité dans ce tas de...

Bella : Pas de haine sur cette camionnette. Merci, Emmett.

Alice : Ouvres le mien.

Alice lui tend une boîte. Bella commence à l'ouvrir mais...

Bella : Aïe... Je me suis coupée.

Gros plan sur le doigt de Bella. Une seule goutte de sang rouge apparaît. Soudain, Jasper se précipite sur elle, les dents sorties, les yeux au-delà de la raison. Edward cache Bella derrière son propre corps, la forçant à heurter la table, les assiettes bousculées. Jasper tombe sur Edward qui le pousse violemment. Jasper heurte le mur mais il ricoche et retourne vers Bella. Emmett et Carlisle s'interposent, le poussant au sol. Alice aide à le maintenir.

Alice : Jaz... Shhh

Mais elle s'arrête, sa tête soudain retournée vers Bella. Puis, les yeux de tous se tournent vers Bella tandis qu'ils sentent le sang de Bella. Bella est allongée parmi les bris de la vaisselle de Chine. Elle regarde son bras, voyant qu'elle est blessée. On voit les Cullens se déplacer lentement. Tous maintenant, même Edward (mais pas Carlisle) fixent son sang avec des yeux enragés.

Les mouvements au ralenti se stoppent soudainement lorsque Carlisle saute du côté de Bella. Edward, blanc comme la mort, sort de son état de transe et s'interpose lui aussi.

Carlisle : Emmett, sors Jasper d'ici.

Emmett et Rosalie traînent Jasper dehors. Esme se bouche le nez et sort poliment avec les autres. Alice regarde Bella, navrée de cette situation.

Alice : Je suis désolée, je ne... peux pas...

Elle sort. Edward est toujours sur ses gardes tandis que Carlisle examine le bras de Bella.

Carlisle : Je vais devoir recoudre tout ça.

Edward : Je l'emmène à la cuisine.

Il se déplace pour la prendre dans ses bras mais ses yeux se figent sur le sang.

Carlisle : Je vais prendre soin d'elle, Edward. Occupes toi de Jasper. Allez.

Edward le regarde, puis Bella. Par la suite, il s'éloigne, permettant à Carlisle de soulever Bella et de la conduire dans la cuisine. Mais avant que la porte de la cuisine ne se ferme, Bella voit le visage agonisant d'Edward. Il se retourne, incapable de soutenir son regard...

DANS LA MAISON CULLEN - CUISINE - NUIT

Bella est assise dans une chaise en face de Carlisle qui la soigne et enlève les bris de verre dans son bras. Il en jette un dans un bol. Elle essaie de ne pas regarder le sang.

Bella : Je suis douée pour gâcher une fête.

Carlisle : Ce n'est pas ta faute. Jasper n'a pas arrêté le sang humain depuis autant de temps que le reste de nous.

Bella : Il semble que tu sois le seul que ça n'affecte pas.

Carlisle : Des siècles de pratique.

Bella : Est-ce que tu as déjà pensé à... vivre différemment ?

Carlisle : J'aime trop mon travail. Aider les gens, sauver des vies. J'espère qu'il y a un but à mon existence, même si je suis maudit.

Bella : Maudit ? Tu n'es pas maudit.

Carlisle : Alors toi et moi sommes d'accord. Mais Edward ne pense pas qu'il y ait une vie après la mort pour notre espèce. Il pense que nous avons perdu nos âmes.

Bella : C'est pour cela qu'il ne... Il pense qu'il me rendrait maudite.

Carlisle : Si tu pensais comme lui, est-ce que tu prendrais le risque ?

Le regard de Bella montre qu'elle ne prendrait effectivement pas le risque.

DANS LA CAMIONNETTE DE BELLA - NUIT

Edward conduit en silence. Bella l'observe.

Bella : Dis quelquechose.

Edward : Qu'est-ce que tu veux que je dise ?

Bella : Que je suis maladroite. Que j'aurais du faire plus attention...

Edward : Tu t'es coupée avec du papier. Ca arrive à toutes les personnes normales. Et un petit ami normal ne t'aurait pas poussé dans une pile d'assiettes. Un petit ami normal n'aurait pas à lutter contre son envie de te tuer...

Bella : Arrêtes. Je ne veux pas de normalité. Je te veux.

Edward ne répond pas et gare la voiture...

EXTERIEUR DE LA MAISON DE BELLA - DANS LA CAMIONNETTE DE BELLA - NUIT

La camionnette s'arrête.

Bella : Tu ne peux pas me protéger de tout... quelquechose nous séparera... un accident, une maladie, le vieil âge... tant que je suis humaine...

Edward : C'est ta solution ? La fin de ta vie ?

Bella : Tu me la rendrais éternelle.

Il la regarde encore, il réfléchit, tourmenté. Il cherche sa main.

Bella : Carlisle m'a dit ce que tu ressentais sur ton âme mais je ne crois pas que...

Il lâche sa main.

Edward : Tu devrais rentrer. Il est tard.

Il sort et ouvre instantanément la portière passager pour elle. Elle sort. Il la regarde et passe la main sur sa joue.

Bella : Je laisserai ma fenêtre ouverte pour toi.

Edward : Je ne reviendrai pas. Pas ce soir.

Bella : Alors... Est-ce que je peux te demander une chose ? C'est encore mon anniversaire. Embrasse moi ?

Il l'embrasse, tout d'abord doucement, puis de manière plus passionnée comme s'il s'agissait d'un adieu. Puis, il s'arrête. Avec un dernier regard, il se retourne dans la nuit.

DANS LA CHAMBRE DE BELLA - NUIT

On voit une photo sortir de l'imprimante. Il s'agit de celle prise par Alice de Bella et Edward s'embrassant. Bella, perturbée, la met dans son album photos.

AU LYCEE - COURS D'ANGLAIS - JOUR

Les leçons de "Roméo et Juliette" se poursuivent. Tout le monde écrit des essais. Bella regarde le bureau vide d'Edward. Flashback sur la scène de la nuit précédente dans la camionnette.

AU LYCEE - CAFETERIA - JOUR

Bella s'asseoit avec Jessica, Angela, Eric et Mike. Ils plaisantent. Bella est distraite et cherche Edward. Nouveau Flashback sur la nuit dernière.

A suivre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Adulte
Adulte
avatar

Féminin Messages : 327
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 24
Localisation : Forks ! :D

Feuille de personnage
Race: Humain

MessageSujet: Re: /!\Scénario/!\   Sam 29 Aoû - 18:51

"DANS LA CHAMBRE DE BELLA - JOUR

Edward observe les photos sur le mur de Bella. Il regarde l'album photos de Bella et voit la photo de lui et Bella. Il la sort pour mieux la voir.

EXTERIEUR DE LA MAISON DE BELLA - JOUR

Bella gare sa camionnette dans l'allée. Elle sort en direction de la maison mais s'arrête.

Bella : Edward. Tu es là.

Il est devant la maison. Bella se précipite vers lui mais ralentit quand elle voit son visage froid et distant.

Edward : Tu veux bien marcher avec moi ?

Edward prend gentiment sa main. Elle le laisse la conduire dans les bois...

EXTERIEUR DE LA FORET - JOUR

Edward s'arrête et se tourne vers Bella.

Edward : Nous devons quitter Forks.

Bella : Quoi ? Pourquoi ?

Edward : Il est temps. Carlisle est censé être âgé de dix ans de plus qu'il n'a l'air. Les gens vont commencer à s'en rendre compte.

Bella : Mais... quand ?

Edward : Maintenant.

Bella a du mal à réaliser ce qu'elle vient d'entendre.

Bella : Je vais devoir réfléchir à quelquechose à dire à Charlie mais je peux être prête...

Edward : Pas toi. Nous.

Bella : Quoi ? Non. Edward, ce qui s'est passé avec Jasper... ce n'était rien.

Edward : Rien comparé à ce qui pourrait arriver. Tu n'appartiens pas à mon monde.

Bella : ... Je t'appartiens...

Edward : ... Non...

Bella : ... Je viens...

Edward : Je ne veux pas que tu viennes !

Bella : Tu ne... me veux pas.

Edward : Non.

Elle se recule, essayant de comprendre cela.

Edward : J'aimerais te demander une faveur toutefois.

Bella : N'importe quoi.

Edward : Ne fais rien de stupide ou imprudent... tu comprends ? ...pour le bien de Charlie. Prends soin de toi.

Bella : Je... Oui...

Edward : Ne t'inquiètes pas. Tu es humaine. Le temps guérit toutes les blessures pour ton espèce. Particulièrement si on ne te le rappelle pas.

Bella : Non, c'est... Ne fais pas ça. S'il te plaît.

Il voit qu'elle ne va pas le laisser partir facilement.

Edward : Essaie de comprendre. Chaque seconde avec toi, je la passe à me retenir. Tu es trop fragile. Je suis fatigué de devoir prétendre être quelquechose que je ne suis pas. Me restreindre de sorte à pouvoir être avec une humaine.

Bella : Alors prends mon âme. Je m'en moque ! Je n'en veux pas sans toi...

Edward : Tu n'es pas bonne pour moi, Bella.

Bella le regarde et voit la détermination sur son visage.

Edward : J'ai laissé cette histoire traîner trop longtemps. Je suis désolé.

Des larmes apparaissent dans les yeux de Bella. Ca ne peut pas arriver. Il s'approche et embrasse son front. Elle ferme les yeux.

Edward : Je promets que ce sera comme si je n'avais jamais existé. Aurevoir, Bella.

Et à cet instant, pour la première fois, on voit à quel point cela est pénible pour Edward. Mais Bella ne le voit pas. Au moment où elle rouvre les yeux, il est parti.

Bella : ... Attends...

Elle essaie de courir sur ses traces...

Bella : Edward ?!

Elle continue de courir, s'enfonçant de plus en plus dans la forêt. Les images qui suivent rappellent les images surréelles du rêve de Bella du début du film. C'est de plus en plus sombre jusqu'à ce qu'on tombe dans la nuit. Bella tombe au sol. Elle regarde les arbres autour d'elle. Les heures passent. Elle reste au sol. On entend son nom appelé au loin. On la cherche. Elle est trop faible pour répondre. La pluie commence à tomber. Elle commence à entendre un animal qui se rapproche. Puis, elle entend un murmure.

Edward : Bella, lèves-toi.

Elle lève la tête et cherche Edward... mais voit autre chose à la place. Elle voit une forme sombre, énorme, noire qui s'approche. Ses yeux reflètent la lumière pour un quart de seconde. Ils sont inhumains, sauvages. Bella, terrifiée, parvient à se déplacer vers des arbres. Elle se sert entre. Elle respire fortement. Elle ferme les yeux, essayant de disparaître...

DANS LA FORET - PLUS TARD DANS LA NUIT

Les yeux de Bella s'ouvrent pour se trouver en train de flotter à plusieurs mètres au-dessus du sol. Elle est transportée...

EXTERIEUR DE LA MAISON DE BELLA - NUIT

La moitié de la ville est rassemblée. La mission de secours rassemblait Mike Newton et Jacob Black. Charlie parle avec Billy Black et Harry Clearwater.

Charlie : Je vais appeler les Cullens une nouvelle fois. Son message disait qu'elle et Edward partaient pour une balade.

Billy : Ils ont quitté la ville, Charlie.

Harry Clearwater : L'hôpital a dit que le Docteur Cullen avait décroché un job important ailleurs.

Harry pose une main rassurante sur l'épaule de Charlie.

Harry Clearwater : On va la retrouver, Charlie.

Jacob : Charlie !

Charlie regarde dans la direction qu'indique Jacob...

Sam Uley sort de la forêt, transportant Bella.

Billy : C'est Sam Uley. Il l'a retrouvée.

Charlie se précipite vers elle. Il n'a jamais couru aussi vite de sa vie. Il prend Bella dans ses bras.

Charlie : Merci, Sam. Dieu soit loué.

Charlie emmène Bella dans la maison. Harry et Billy font un signe de gratitude en direction de Sam. Mais Sam s'en va. Jacob suit Charlie mais se rend compte qu'on l'observe. Il s'agit de Sam Uley qui le fixe. Jacob, mal à l'aise, regarde ailleurs.

Charlie monte Bella dans les escaliers.

Charlie : A quoi pensais-tu, mon bébé ? Pourquoi est-ce que tu étais dehors ?

Bella : Il est... parti.




DANS LA CHAMBRE DE BELLA - NUIT

Charlie allonge Bella et la borde.

Bella est allongée en position foetale au milieu du lit. Un liquide noir commence à inonder le sol, absorbant tout dans la pièce. Ca finit par emporter Bella qui se retrouve submergée d'obscurité...

EXTERIEUR DE LA MAISON DE BELLA - JOUR - UN MOIS PLUS TARD

Les feuilles sont devenues rouges et oranges.

DANS LA CHAMBRE DE BELLA - JOUR

Bella est assise dans une rocking chair près de la fenêtre. Son visage est blanc, vide. On voit le temps qui passe derrière elle...


Octobre... Des enfants costumés apparaissent dans la rue... Novembre... Des voisins (Bob Marks et sa femme) apportent une dinde à Charlie... Ils jettent un coup d'oeil à la fenêtre de Bella avec inquiétude... L'hiver commence... Les branches des arbres sont maintenant sans feuilles... Décembre... Charlie traîne un arbre de Noël vers la maison... Mais Bella reste inchangée...

Bella : Chère Maman... Je suis... perdue...

On voit des murs vides. Toutes les traces d'Edward ont disparu.

Bella : Edward a tout emporté avec lui. Y compris ma vie. Il a promis que ce serait comme s'il n'avait jamais existé...

On voit que la photo de Bella et Edward qui s'embrassent à la fête d'anniversaire a disparu.

DANS LA CHAMBRE DE BELLA - UN AUTRE JOUR

Bella est à son ordinateur, tapant un e-mail à Renee.

Bella : ...Mais j'ai besoin de savoir que c'est le cas.

DANS LA MAISON DE BELLA - SALON - JOUR

Bella est assise dans le canapé tandis que la pluie tombe. Charlie la regarde avec inquiétude.

Bella : C'est comme si un trou énorme transperçait ma poitrine...

DANS LA CHAMBRE DE BELLA - NUIT

Dans l'obscurité, Bella est recroquevillée en boule sur le sol.

Bella : Mais la douleur est mon seul souvenir qu'il était réel... qu'ils l'étaient tous...

DANS LE LYCEE DE FORKS - CAFETERIA - JOUR

Bella est assise seule, fixant droit devant elle. Elle voit Jessica, Eric, Angela et Mike qui la regardent avec inquiétude. Ils parlent d'elle. Elle ne le remarque pas.

Bella : Ils me manquent. Surtout Alice...

EXTERIEUR DE LA MAISON DE TANYA - JOUR

On voit Alice et Carlisle se disputer.

Bella : Mais je suis sûre que c'est mieux pour eux, de ne pas m'avoir dans leur entourage...

DANS LA MAISON DE TANYA - JOUR

Alice fait face à Carlisle tandis que les autres la regardent. Esme se désole. Emmett est blanc. Il est assis près de Rosalie qui semble irritée. Jasper s'isole dans un coin.

Carlisle : Non. Nous avons promis à Edward.

Alice : Mais elle n'ira pas bien sans nous. J'ai des flashs d'elle mais ils ne sont pas clairs...

Rosalie : Oublie-la. Ramenons Edward à la maison.

Esme : Il reviendra quand il sera prêt. Quand Bella sera passée à autre chose.

Carlisle : Oui. Quand elle vivra sa vie, en sécurité, sans danger.

Jasper : Tu veux dire en sécurité sans nous.

Alice entoure d'un bras Jasper.

Rosalie : Et quand est-ce que ça sera le cas ?

Emmett : Est-ce que tu peux le voir, Alice ?

Ils se retournent tous vers Alice. Elle ferme les yeux, essayant de voir Edward.

Alice : La seule décision qu'il ait prise...

EXTERIEUR - AMERIQUE DU SUD - ANDES (VISION D'ALICE) - JOUR

La vision débute en haut d'une montagne au milieu de nulle part. On trouve Edward qui est figé.

Alice : ...c'est d'être seul...

...et soudain, il commence à courir, comme s'il essayait d'effacer ses souvenirs, de plus en plus vite... il court vers une falaise, un ravin de plusieurs centaines de mètres de profondeur... Edward ne ralentit pas et continue d'avancer de plus en plus vite. Puis, il saute et flotte mais la douleur reste avec lui... Edward atterrit durement de l'autre côté du ravin.

GROS PLAN SUR LES DOIGTS DE BELLA

Bella continue de taper à l'ordinateur.

Bella : Le temps passe. Chaque seconde qui passe... est douloureuse...

DANS LA CHAMBRE DE BELLA - NUIT

On voit l'écran d'ordinateur de Bella tandis qu'elle continue de taper...

Bella : Comme le pouls du sang derrière un hématome...

Bella s'arrête tandis qu'elle fixe ses propres mots. Puis, elle sélectionne tout son texte et l'efface.

SUR L'ORDINATEUR - UN DOCUMENT VIDE

Elle écrit : "Bonjour Maman, tout va bien, les notes grimpent. Je sors avec des amis. Arrêtes de t'inquiéter. Je vais bien."

Bella appuie sur la touche "Envoi" et l'e-mail disparaît. Bella se lève, retourne dans sa chaise, regardant à l'extérieur, l'air désespéré.

Quelqu'un observe Bella à sa fenêtre depuis la forêt. On sent une menace.

EXTERIEUR DE LA MAISON DE BELLA - JOUR

Bella sort et trouve Charlie dehors dans la rue, remplissant les poubelles. Il parle avec leur voisin Bob Marks qui s'occupe aussi de ses poubelles. Il y met ses deux motos rouillées.

Charlie : C'est temps que tu te débarasses de ça, Bob. J'ai trop vu de motards s'étaler sur l'autoroute.

Bob : Epargnes moi le sermon, Chef. Dès que le camion poubelles sera passé, toi et ma femme pourrez vous détendre. Oh hé, qu'en est-il de ce problème d'ours ? Les gens disent qu'ils sont énormes.

Charlie : C'est juste des... rumeurs...

...Charlie voit Bella rentrer dans sa voiture, la tête baissée. Bob la voit aussi...

Bob : Comment ça va, Bella ?

Bella qui est dans son propre monde, ne répond pas. Bob donne à Charlie un signe de compréhension et s'en va. Bella ouvre la portière de la camionnette mais Charlie la ferme pour lui.

Charlie : Alors c'est comme ça.

Bella : Comme ça quoi ?

Charlie : Tu vas à Jacksonville pour vivre avec ta mère.

Bella : Quoi ? Pourquoi ?

Charlie : C'est juste... que je ne sais plus quoi faire de plus. Tu ne réagis pas comme si quelqu'un t'avait quittée. Plus comme si quelqu'un était mort.

Elle détourne son regard. C'est comme ça qu'elle le ressent.

Bella : Je ne quitte pas Forks.

Charlie : Bells, ce vaurien ne va pas revenir.

Elle acquiesce. Elle le sait parfaitement.

Charlie : Ce n'est pas normal, ce comportement. Et franchement, ça me fout les jetons ainsi qu'à ta mère. Va à Jacksonville, Bébé. Va te faire de nouveaux amis.

Bella : J'aime mes anciens amis.

Charlie : Tu ne les vois même plus.

Bella : C'est pas vrai. En fait, je... Humm... Jessica et moi allons à Port Angeles pour faire du shopping.

Charlie : Tu détestes le shopping.

Bella : Ca te prouve que je suis une bonne amie.

Charlie : Très bien. Shopping.

Bella : [Peu après] Salut Jessica, c'est Bella...

DANS LA CAMIONNETTE DE BELLA - JOUR

Bella conduit, parlant au téléphone avec son kit mains libres.

Bella : ...Oui, Bella Swan. Hé, tu ne voudrais pas faire du shopping demain, dis moi ?

A SUIVRE...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Swan
Adulte
Adulte
avatar

Féminin Messages : 327
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 24
Localisation : Forks ! :D

Feuille de personnage
Race: Humain

MessageSujet: Re: /!\Scénario/!\   Sam 29 Aoû - 18:52

"EXTERIEUR - PORT ANGELES - CINEMA - NUIT

Bella et Jessica quittent le cinéma. On voit le titre d'un film de zombies derrière elles.

Bella : Je ne comprends pas pourquoi il y autant de films de zombies.

Jessica : C'est comme une métaphore ? Pour dénoncer la société de consommation ou quelquechose...

Bella la regarde fixement.

Jessica : Non que tu saches quoi que ce soit sur la consommation. Tu n'as rien acheté aujourd'hui.

Bella : J'ai acheté quelquechose.

Jessica : Les chaussettes ne comptent pas. Bien sûr, j'étais surprise que tu m'appelles.

Bella : J'étais un peu... en dehors du coup.

Jessica : Un peu ? Je veux dire, au début j'étais inquiète. Puis je me suis dit, ok, elle continue de faire la tête. Ce n'est pas comme si je n'avais pas des problèmes moi aussi. Comme Mike souhaitant que nous soyons "simplement amis" ? Ca a été très dur et...

Voix d'un homme : Que diriez-vous d'un tour en moto, les filles ?

Bella voit quatre types à proximité de motos. Elle se rappelle sa mésaventure dans
Twilight dans la rue déserte et l'intervention d'Edward. Puis, des lèvres s'approchent de son oreille...

Edward : Pars, Bella.

Elle se retourne et voit Edward juste à côté d'elle. Ou c'est ce qui lui semble. Mais ce n'est qu'une illusion, une apparition. Ca devient clair quand Jessica rentre pile dedans coupant court à l'illusion.

Jessica : Allez.

Bella : Je les connais... Je crois...

Jessica : Est-ce qu'on peut juste partir.

Jessica tire sur son bras mais elle refuse de partir.

Bella : Je veux voir quelquechose.

Bella commence à traverser la route vers les types.

Type 1 : Très bien, nous avons une cliente.

L'apparition d'Edward recommence sur sa route cette fois. Elle arrête.

Edward : Retournes toi, Bella. C'est dangereux. Arrêtes. Maintenant.

Elle sourit presque quand elle arrive vers les types, capable de voir enfin leurs visages.

Bella : ...Ce n'est pas vous.

Edward disparaît.

Type 1 : On peut être qui tu veux, chérie.

Type 2 : Prête pour un tour ?

Le type 2 l'aide à monter sur la moto. Elle hésite.

Edward : Pars.

Edward apparaît de l'autre côté de la moto. Bella le regarde avec détermination, puis grimpe sur la moto.

Bella : Je peux rompre mes promesses, aussi.

Type 2 : [Confus] ...OK.

Jessica : Bella !

La moto démarre et tandis que le vent souffle dans ses cheveux, Bella réalise qu'elle a peut-être fait une erreur.

Bella : ...Attendez.

Le type 2 n'entend pas et accélère.

Edward est sur la route et la moto lui fonce dessus...

Bella : Stop ! Stop ! Stop !

La moto s'arrête brusquement.

Type 2 : Hé, je ne t'ai pas forcée.

Edward n'est plus là. Les quatre types s'en vont tandis que Jessica arrive.

Jessica : C'est quoi ton problème ?

Bella : J'ai... vu quelquechose.

Jessica : Tu es folle. Ou suicidaire.

Bella : Plus c'était dangereux... plus ça paraissait réel.

Jessica : Alors quoi ? Tu es une accroc de l'adrénaline maintenant ? Va faire du deltaplane ou sautes en parachute mais ne deviens pas complètement tarée.

Jessica est très en colère. Bella regarde les motos disparaître.

Bella : Il n'était pas réel. Je le savais. Je m'en moquais. J'avais besoin de le voir. Si ça devait nécessiter du danger, j'étais prête à assumer les conséquences.

EXTERIEUR DE LA MAISON DE JACOB BLACK - JOUR

Bella arrive en camionnette avec quelquechose recouvert à l'arrière. Jacob sort de sa maison. Il a un large sourire.

Jacob : Bella !

Jacob la serre dans ses bras. Bella est surprise par son affection mais n'y apporte pas trop d'attention.

Jacob : Il était temps que tu passes.

Bella : Je t'ai apporté quelquechose.

Bella dévoile ce qu'elle a à l'arrière, à savoir les deux motos de son voisin rouillées.

Jacob : De la ferraille. Tu n'aurais pas du.

Bella : Je les ai sauvées de la décharge. Il sera plus cher de les réparer que d'en acheter d'autres à moins qu'on ait un ami mécano.

Jacob : Et je suis l'ami mécano ? Depuis quand tu t'intéresses aux motos ?

Bella : Depuis récemment.

Jacob : Les pièces détachées seules seront chères.

Bella : J'ai des économies pour financer l'université dans lesquelles je peux piocher.

Jacob : Charlie va adorer ça.

Bella : Charlie n'en saura rien.

Jacob : Ouaouh. mentir à Papa. Taper dans l'argent de l'université. Réparer des machines dangereuses que je suppose tu voudras conduire ?

Bella : Je comprends que tu penses que c'est stupide et imprudent.

Jacob : OK. C'est totalement stupide et imprudent. Quand commençons-nous ?

Bella se met alors à sourire comme cela faisait très longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Tandis qu'ils sortent les motos de la camionnette, ils rient et s'amusent. C'est comme si Jacob avait ramené Bella à la vie. Mais...

Quelqu'un les regarde à distance et on découvrir qu'il s'agit de Sam Uley. On voit à ses côtés Jared, 17 ans et Paul, 18 ans. La façon dont ils regardent Bella et Jacob est étrange. On voit la férocité dans leurs yeux, le danger. Sam se retourne. Les autres le suivent. Les trois s'enfoncent dans l'obscurité de la forêt..."

A SUIVRE...


Alors qu'en pensez-vous ??? Perso, je le trouve génial !! Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: /!\Scénario/!\   

Revenir en haut Aller en bas
 
/!\Scénario/!\
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» [Scénario] La voix des Damnés
» table aléatoire de scénario

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight :: Le Forum :: Les films :: Tentation-
Sauter vers: